Mon âme par toi guérie est une oeuvre à part, un film "anar" sur des braves gens qui vivent dans des caravanes, bossent plus ou moins et se laissent vivre tout en cherchant un sens à cette chienne de vie. Une réalisation à la va-comme-je-te-pousse, fait de pas grand chose mais recherchant toujours la lumière, une oeuvre pas forcément aguichante mais qui tient du même petit miracle que son sujet ; presque divin, pas loin du fantastique. Un film à part qui laissera quelques traces. Parenthèse : j'ai été gêné aux entournures par le discours sur Dieu, jamais contre-balancé, discours dispensé par une athée libérant sa conscience en faisant reposer toutes les horreurs de son existence sur une divinité et un destin réducteur et sémantiquement borné ; le vieux fantasme du Divin jouant avec l'humanité, la torturant, ne laissant jamais paraître la notion de libre-arbitre et de destinée en tant que prescience divine... Fin de la parenthèse.