Une photo grise / chair qui donne envie de toucher la pellicule, une bande-son monstrueuse qui donne envie d'écouter le film, des personnages torturés à souhait, une absence de "ciel" ; on reconnait indubitablement Fincher dans Millenium : mais je n'accroche toujours pas au côté policier du film.