Le majordome ou l'Histoire américaine pour les nuls. On part d'un concept de film classique (l'ascension sociale d'un esclave, jusqu'à la Maison Blanche) pour rebondir finalement sur un film "historique" qui retrace plusieurs décennies de présidence US et de lutte pour l'égalité ; un bon concept en soit. Plein de bons sens, de vérités historiques, de dureté et de véracité sur l'évolution plutôt rapide de la société. Pourtant rien d'exceptionnel, si ce n'est cinématographiquement parlant : une photo sublimissime, un réalisateur très à l'aise avec cette grande fresque, mais toujours percutant, un montage virtuose et quelques grandes scènes (peu nombreuses). C'est dans le fond que je ne m'y suis pas retrouvé : la vision y est simplifiée à l'extrême, survolée même, cherchant l'équilibre entre l'histoire de ses personnages et l'Histoire du pays, alors qu'on aurait souhaité avoir des précisions, des approfondissements (sur les lois passées, les héros de la lutte, des détails sur les événements...etc), quelques secondes de ci de là, des minutes explicatives qui auraient épaissi le film, lui aurait donné une autre valeur et se serait adressé à un public, non plus pour le divertir simplement avec de bons sentiments et un vague fond, mais également pour l'instruire, lui donner un point de vue, approfondir, faire débat. C'est une chronique simplifiée mais bien faite et même si le cinéma n'est en rien une leçon, il ne doit jamais oublier sa force : s'adresser à des millions de personnes. Ce sera plutôt : l'Histoire américaine illustrée.