Jersey boys est la preuve vivante de l'incroyable l'énergie que déploie Clint Eastwood pour réaliser ses films. Outre une belle reconstitution de l'époque (des moeurs jusqu'au vocable), le scénario avance comme une mélodie bien huilée. Mais hors mis cette technicité le film ne m'a pas énormément emballé : la faute à une musique que je trouve bien poussiéreuse (mais ça n'engage que moi, évidemment), une voix assez particulière qui a eu du mal à me parler et toute la naïveté mielleuse et écoeurante des paroles d'une époque révolue. Ne connaissant pas le groupe j'attendais, j'espérais, vibrer à chaque chanson, et au final je n'ai swingué qu'à la toute fin. De plus le schéma est on ne peut plus classique : les débuts difficiles, la progression fulgurante, la chute et la réhabilitation ; ça manque d'originalité et pour finir on est loin du coup de coeur.