Avec Homesman j'ai la certitude d'avoir découvert un auteur passionnant en la personne de Tommy L. Jones. Après son excellent Trois enterrements, voici une oeuvre pour le moins touchante et juste prenant place dans l'Ouest américain. C'est un film avant toute chose visuellement éclatant, méritant, à la mise en scène aussi belle que précise, travaillée comme il se doit, recherchée et générant un vrai sens du cadre, une véritable touche artistique, unique, grandiose dans la construction de chaque plan. Un scénario aux personnages multiples, forts et intrigants, mais d'où se détache un Jones campant l'un de ces rares personnages de cinéma inoubliable et une H. Swank au sommet de son art. Et puis l'histoire est vraiment originale, un voyage incroyable et emprunt de folie de toutes parts, un western recentré sur l'humain, un film rare sur les femmes dans le Far West. On ajoute à cette belle sauce un montage remarquable sachant créer l'ambiance toute particulière et unique du film, une photographie réellement digne des tableaux de Charles M. Russell et vous obtenez un film brut, sauvage, dingue et brillant. Délectable.