Get hard préfigure le fossé riches / pauvres... Le fossé... l'océan ? La galaxie ? L'univers ? Bref : c'est quand même encore le black qui est dans la m***e et le blanc qui se retrouve péter de fric. Le scénario est une nouvelle fois taillé à la hâche, un peu comme si le scénariste avait écrit les gags, une trame et coller les post-it bout à bout. Le film surfe sur l'antipathie générée par le milieu de la finance et nous propose un buddy movie des plus conventionnels et qui emprunte clairement à Un fauteuil pour deux. Mais il manque cruellement de grandes scènes, où tout simplement d'idées qui nous sortent la tête de ce ronron scénaristique, des bons gags tout simplement (il n'y a que celui du "couteau"...). L'intrigue est merdeuse et la réalisation carrément anodine. Concernant les deux acteurs, je ne saurais être objectif tant je les adore... N'empêche que le film n'est pas terrible du tout.