Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La french
Budget = 26 M€
BOX OFFICE France = 1 938 / 61 229 - 521 000 - 1 530 000 entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

La french est un film bien fichu, plus une série B haute-gamme et une oeuvre de genre qu'autre chose. Car ce n'est pas l'originalité qui nous soulève puisqu'on connaît le refrain et les couplets par coeur : bras de fer entre police et criminels, ripoux, meurtres, drogue, fiestas californiennes, filature, racket, menace, dessous de table, règlement de compte, problème familiaux, abandon, retour et fin. Tout y est. Si Dujardin en impose vraiment, Lellouche, que j'aime beaucoup par ailleurs, n'impressionne pas assez en grand méchant et manque le côté "empatique" de son personnage (sauf sur la fin). Jimenez n'est pas encore Scorsese en ce qui concerne l'emballage, mais il est vrai qu'il a du style, radicalement différent de l'américano-italien ; sa caméra est toujours en mouvement ce qui n'est pas forcément judicieux sur certaines scènes plus intenses et posées. La photo est somptueuse, toute en nuances, la musique est parfaite, nous plongeant dans l'ambiance marseillaise, la bande-son puissante et il y a de grandes scènes, voir de très grandes scènes disséminées tout au long du scénario mais plus concentrées dans la dernière moitié. Pourtant il manque quelque chose, un petit quelque chose à cette oeuvre digne : un petit rien pour la faire sortir de son cadre stricto sensus et de sa trop grande application à servir un genre ultra-balisé, de sa trop grande linéarité et prévisibilité. Un film solide, communicatif, honnète ; une grosse série B très plaisante.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-