Attention : je n'avais pas ri autant depuis la sortie historique de "40 ans, toujours puceau", film pour lequel je n'avais déjà pas autant ri depuis... l'époque des ZAZ ? Deux quarantenaires vivant l'un chez son papa, l'autre chez sa maman, se retrouvent frères après le coup de foudre de leurs géniteurs. En clair : deux gosses de 6-8 ans dans la peau de types de 40 piges, sans emploi, vont devoir faire front et s'accepter ! Toutes les palettes de la comédie nous sont brillamment étalés, des mimiques que tout parents connaissenst sur le bout des doigts jusqu'aux réactions toujours trop théatrales, aux expressions typiques, à la culture infantile, au parlé cru, aux bagarres monumentales propres à nos bambins, tout passe à la moulinette de deux acteurs dont on se demande vraiment s'ils ont préparé leur rôle des mois durant où s'ils sont réellement retombés dans l'enfance tant leur jeu sonne des plus juste. Un travail de maestro, fin et délicat qui met en exergue la grossiereté et la vulgarité de nombreuses scènes ! HILARANT. Cette perle cinématographique restera dans les annales du 7ème art en général et de la comédie en particulier pour nous avoir fait rire à gorge déployée du début jusqu'à la fin (ne ratez pas la scène du générique de fin !), chose devenue trop rare au cinéma pour être boudé. Frangin malgré eux, c'est du ciné couillu, avec une très grande liberté de ton et d'images (la paire de couilles m'en est témoin ! Le langage ordurier aussi !), avec un nombre impressionnant de scène d'anthologie (le grand frère coincé du cul qui chante du Guns 'n Roses a cappela, en famille et au volant de son 4x4 est à crever de rire !!!). C'est vibrant, sincère, juste et à la démesure d'un hommage digne de ce nom sur les éternels adolescents de ce monde, sur les geeks, les vrais (Yoda et Chewie m'en sont témoins). J'adore !