"Flight" ou le côté obscur de R. Zemeckis : nudité, alcool, drogue, sang, mensonge et anti-héros. Très expressif dans sa réalisation, le film traite d'un sujet complexe de façon franche, traversé qu'il est de personnages énaurmes et d'un héros sâle. Soulignant le problème légal et moral de la culpabilité lors d'un accident (entre le travail boderline des avocats, le rôle de la destinée et celui de Dieu), le vrai sujet semble être celui de l'alcoolisme, de la dépendance... et ne serait traité que banalement s'il ne glissait vers autre chose : le film se demande qui nous sommes vraiment : entre ce que les gens voit de nous (héroïsme parfois) et ce que nous sommes au fond de notre être. Quel est la place du mensonge dans notre vie ? Un film solide.