Entre documenteur, found footage et film d'action filmé à l'épaule, "End of watch" est une oeuvre un peu bâtarde qui joue assez mal sur l'immersion du spectateur (et les flics et les voyous ont une caméra...). Mais sous la forme se cache un polar musclé sans véritable originalité profonde, si ce n'est dans le développement des personnages, et manquant d'ambition ; nous n'y plongeons pas totalement, même si la sauce prend au détour d'un plan, d'une musique, d'une scène choc ou plus intense. Ni bon, ni mauvais, faussement réaliste et un peu tape-à-l'oeil, le film n'est pas assez convaincant à force de jouer d'artifice, sympathique mais sans une once d'émotion.