Elle s'en va a une qualité : l'interprétation de la grande Catherine... Mais il faut avouer que la réalisation peu assurée, parfois même indélicate et insensée même si les plans sont intelligemment variés à l'intérieur de chacune des scènes, fini par être assommante et plomber le film. Au début on se dit qu'il ne s'agit que d'un prélude à un road movie, mais ce n'est qu'un road movie du 3ème âge, extrêmement banal, qui débouche sur un étalage de "freaks" de la campagne profonde, une peinture de cas sociaux qui dépeigne une France misérable, des histoires de famille tordue et d'amour impropre qui cause plus le dégoût qu'autre chose et ôte au film tout semblant d'émotion. Il y a une façon habile et talentueuse de présenter cela, mais il n'y en a nulle trace ici, rien non plus pour sortir les dialogues de leur torpeur. N'est pas Jarmusch qui veut.