Dépression et des potes n'est ni jamais bon ni vraiment mauvais, il carresse spectateurs, téléspectateurs et producteurs dans le sens du poil et ne dérive jamais (pourtant avec des juifs et une aveugle...) ; quelques acteurs surnagent (à vous de voir), le réalisateur se débrouille pas si mal avec ce qu'il a, alors on regarde et on passe à autre chose.