Noir jusqu'à la moelle. Voici un western urbain psychologique à la thématique typiquement américaine (mais comme celle-ci fait partie de l'intrigue...) qui possède la puissance (et l'intelligence...) de 10 "Nid de guêpe" ; il ne se cantonne pas au bon vieux -et louable- action movie (ici l'action est par ailleurs aussi pure qu'ultra-violente) mais sait exposer des personnages ambigus, masqués derrière des apparences, un scénario sombre qui s'enfonce dans la noirceur la plus absolue au fur et à mesure que le métrage se déroule, une intrigue en forme de puzzle qui sait promener le spectateur avant de se dévoiler merveilleusement et violemment. Certainement l'un des meilleurs film d'action français de tous les temps (bon, OK, ils sont pas nombreux). Cette même intrigue permet à la fois une véritable identification au personnage principal (le trauma est judicieux, clair et imparable) et une "prise en pleine poire" de la révélation finale. Boukhrief y apporte une énergie farouche, un savoir-faire impressionant et même -chose rare- une griffe perso dans le sens où son film, aussi simple (?) qu'il pourrait paraitre sur le papier, ne ressemble qu'à lui et à rien d'autre, psychotique, âpre, brouillé de mensonge et de non-dits, angoissant et glauque. Dupontel, quand à lui, apporte au personnage la faiblesse et l'humanité qui se cache derrière une rage effroyable, il nous fait ressentir son déséquilibre psychologique. LE meilleur film de la nouvelle vague d'action-movie français (Le baiser mortel du dragon, Nid de guêpe, Danny the dog...).