Un film libérateur comme Hollywood n'en fait qu'une ou deux fois par an (Cf. Fight club). L'histoire simple d'un homme qui ne demande qu'à vivre, être libre et qui va devoir affronter le monde réel après avoir ouvert les yeux sur l'hypocrisie et la bêtise humaine. Tout le film se trouve dans ses scènes inoubliables (celle de l'épicerie ou la fabuleuse scène du fast food) mais n'oublie pas les rôles secondaires (le flic est vraiment fouillé. M. Douglas y fait merveille et on est vite emporter dans ce tourbillon libérateur : une oeuvre d'un grand metteur en scène encore assez peu reconnu qu'il faut voir et revoir à intervalle régulier afin de ne pas resombrer dans l'absurdité d'un monde gouverné par des lois bassement humaines, des principes anti-sociaux et des règles contraignante. Allez, on y retourne !