Un clochard en quête d'une sanglante vengeance contre celui qui a foutu en l'air sa vie... Blue ruin nous offre une réalisation extrêmement pointilleuse, très précise (un auteur assurément à suivre...) pour mettre en valeur cette odyssée qui s'en vient nous rappeler que la vengeance appelle la vengeance. A la fois stressant (la violence surgit quand on s'y attend le moins) et déclamé de façon presque décontracté (un peu d'humour), l'histoire se dévoile doucement, toujours plus humaine qu'héroïque dans ce qui ressemble à un revenge movie des années 70 (je pense à La dernière maison sur la gauche), hyper réaliste, violent qui laisse un goût âpre dans la gorge.