Bla-bla-bla : "Bachelorette" nous présente un quatuor de personnages réchauffés (l'extravertie, la grosse, la nunuche, la posée) pour une soirée d'enterrement de vie de jeune fille... Vous avez toujours envie de voir ce film ? La banalité du propos ne sera même pas contrebalancée par de savoureux gags -si, un seul ; déclamé par un personnage secondaire- pour un pur "Very bad trip" en soutien-gorge où la robe de mariée devient le simple enjeu du scénario. Pâteux et plombé.