A toute épreuve ressemble à une version des "Sous-doués" destinée à une génération de geeks sevrés de pop culture ; et toutes comparaisons s'arrêtent là. Pourtant le film s'asseoit -derrière son pitch- sur un schéma des plus éprouvés mais tente de le dynamiter par l'humour, notamment des dialogues ad hoc. Mais il ne parviendra jamais à décoller franchement, laissant l'air de "déjà-vu" dominer les débats et donnant au côté "allumé" encore trop à distance, l'absence de surprise plombant le scénario qui reste trop frêle sur ses assises, peut-être encore trop frileux.