Annie n'avait absolument pas le profil pour me plaire : film chanté (j'ai encore en tête les casserolles des Misérables...), remake d'un classique (pas vu, mais ils sont trop souvent dispensables) et vu en V.F... Pourtant ma surprise fut totale : les chansons en français sont de très bonne tenue, carrément magiques même, à quelques exceptions près, le réalisateur met du coeur à l'ouvrage et on prend plaisir à voir son travail, le scénario n'a pas pris une ride (le signe d'un remake réussi) et le thème est toujours aussi universel. La pauvrette en recherche de parents fantômes Vs le millardaire futur maire de New York, avec caricature politicienne à l'appui (d'un simplisme absolu mais le film a vocation familiale...). Si C. Diaz en fait des tonnes c'est pour notre plus grand plaisir : ça lui va comme un gant. Ce choc des mondes s'avère léger comme une bulle de savon, drôle également, et on va se surprendre à fredonner, taper du pied et entonner gaiement le classique et absolument génial "Hard knock life" (avec un clin d'oeil au générique : Jay-Z est crédité dans les producteur !) dont la version française ne dénature pas le chef-d'oeuvre. Certe : c'est la vieille histoire du riche qui redécouvre les vraies valeurs de la vie, comprend son sens auprès d'une innocente enfant, mais dans ce monde où l'argent passe trop souvent avant la famille, une piqure de rappel est essentiel. Tout simplement irrésistible. It's a hard knock life !!!