Albert à l'ouest part d'une bonne idée : faire un western comique. L'idée vient d'ailleurs de l'homme-orchestre (réalisateur, scénariste, acteur, producteur) derrière Ted, S. McFarlane, mais cette fois le film ne jouit pas d'un concept aussi fort, ce qui rend rapidement le scénario assez faible, loin de toute idée de parodie, guère appuyée par une réalisation peu engageante. Lorsqu'il n'est pas qu'un simple concours de vulgarité buccale, Albert se rattrape par quelques bons gags, parmi lesquels ceux des 2 inconnus enterrés façon "fosse commune", du cerceau abrutissant la jeunesse, de la moquerie autour des yeux d'A. Seyfried, d'un clin d'oeil absolument gratuit à un autre western comique, des chevaux façon "motos", de l'explication finale etdles 2 apparitions de J. Foxx (il revient à la toute fin du générique !). Un film qui ne vaut que pour ses gags, et encore pas tous.