La révolution comique américaine est en grande marche ! A mille lieues des teen comedies des années 80-90, ce tournant amorcé avec Road Trip et Old School dans un premier temps (ces films enterraient le genre) et Serial noceur dans un deuxième temps (il le ressuscitait...), la nouvelle comédie déjanté et jusqu'au-boutiste US prend résolumment le partie d'un ton nouveau, de par ces gags souvent extrêmes et ultra-réalistes, parfois provoc en tous les cas sans tabous (la première scène de "40 ans..." est tout simplement la meilleure illustration de mes propos et carrément un petit chef-d'oeuvre de concision, un résumé de l'esprit du film à elle-seule !), de par un humour qui, s'il se situe très souvent entre le bas du ventre et le haut des cuisses, est un humour d'adolescents mûrs ou d'adultes un peu régressifs -bien dans l'air du temps et O combien jouissif-, où le personnages principal reprend une place essentiel dans l'oeuvre : il est à la fois le bouffon et une espèce de clown moderne, plus cruel, plus émouvant. Alors lâchons-nous : ce film m'a tout simplement faire rire de bout en bout, sans effort aucun, il m'a fait rire comme il y a longtemps que je ne l'avais fait, de ce rire qui fini par faire mal à la gorge, de ce rire long qui vous empêche de suivre la scène dans son entièreté ; un rire original et moins gras que piquant, moins bon-enfant que mordant, où l'on sent un véritable travail de scénarisation derrière chaque éclat. Bref : les américains ont tous compris et le public a largement suivi... en France l'humour trash et borderline n'a pas encore trouver public à sa démesure (pas assez pipi-caca sans doute...). Il parait que le film à cartonné au Groland.