12 heures doit assurément être le pire film de l'année 2013. Qu'avons-nous donc là ? Un film de casse expressément et hautement prévisible qui ne cherche même pas à jouer la carte de l'originalité ; à aucun moment. Se calquant sur un mauvais épisode de "Starsky & Hutch" (moins mauvais que lui par ailleurs), faisant intervenir un bad guy en solde (sorte de David Guetta en plein complexe d'Oedipe) et quelques personnages tous plus caricaturaux les uns que les autres, se servant d'un pitch rance qui nous renvoie à des films plus mémorables tel que "La rançon" (où le héros refuse de céder, ce qui permet au scénario de trouver un angle d'approche véritable), avec son lot de poursuites que l'on croirait filmés en une seule prise, son dernier braquage aussi simple qu'un vol de sucette à Carrefour ; à un moment le film passerait même pour un "The call" au rabais. Exécrable et honteux : mais le pourtant grand N. Cage n'en est pas à son coup d'essai...