Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Une nuit en enfer

Robert RODRIGUEZ
(8-9)

Les deux « héros » sont les pires salops jamais vu sur un écran, le tout est ultra gore, hyper violent, supra grossier, méga poussif… avec un bel emballage en prime (la photo du désert américano-mexicain). Le scénario c’est du pur Tarentino, excessif, assez gratuit, jeune et sympa. Rodriguez joue bien le mélange des genres : joliment intéressant en 1ère partie, saoulant dans la 2nde . Un Clooney décapant et étonnant. Le film marche sur la frontière du mauvais gout et il semble vouloir dénoter pour notre plus grand (parfois) plaisir. Ca reste une farce d’un gout douteux au parfum Z ; du Z gonflé, drôle et gonflant parfois.