Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Under the skin
Détails du film sur InCiné

Jonathan GLAZER
(12)

Un bel opéra mortuaire, pas très loin du film expérimental : vous voilà prévenu. Une oeuvre aux prémisses épurées, formelles, aux images sans arrière-plan, entre expérience sonore et sensorielle : ici les crimes n'ont jamais été aussi voluptueux et... inédits. Car ce film ne ressemble à aucun autre et va bien plus loin que son pitch le laisse entendre (une extra-terrestre attire des hommes pour les tuer). C'est une oeuvre faite essentiellment de sensation, moins que de littérateure, une oeuvre où la mort est omniprésente, sa mise en scène est prodigieuse et fascinante, c'est un film qui dans un premier temps rejette tellement les sentiments, il en devient si froid et si rugueux, que l'on parvient à pénétrer l'esprit de cette alien non sans un frisson (le corps parfait de Scarlett : on ne s'en lasse jamais...). La musique n'est pas étrangère à ce doux malaise, le rythme lent non plus, pas plus que la réalisation liquoreuse : mais il ne paraît jamais véritablement long, restant sans cesse surprenant, chaque scène apportant sa pierre à l'édifice et amenant de nouvelles questions. Mais nous n'aurons pas forcément accès aux réponses... Le message ? Il n'y en a à mon sens aucun : si ce n'est que la chair est faible et les mâles d'autant plus. La dernière partie reste plus convenue, plus attendue (voir le très différent Starman) et forcément décevante.

 

La critique des internautes