Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Tempête de boulettes géantes 2 : L'île des Miam-nimaux
Détails du film sur InCiné

Cody CAMERON - Chris PEARN
(10-11)

Il aurait pu être tellement mieux que son prédécesseur... Mais il commence par cumuler les mauvaises idées : adjoindre artificiellement un bad guy à une histoire qui n'en avait absolument pas besoin. Balayer tout un pan de scénario d'un revers de la main (la 1ère partie) et le rendre profondément inutile, confirmant l'impression ci-dessus. Laisser le spectateur avec toujours un temps d'avance sur le héros afin de briser tout suspens (donc : le bad guy est définitivement inutile puisque l'on sait ce qu'il adviendra de lui...) et téléphoner le final au plus haut point. En l'espace de deux images laisser très peu de surprises visuelles (et les clins d'oeil à Jurassic Park n'y changeront rien : Spielberg montre ses dinos un à un, en les éparpillant intelligemment au gré de l'histoire). Heureusement ce scénario boiteux laisse en partie la place à cette aventure trépidante promise par les différents trailers : imagination en roue libre, monde fantastique, expédition délirante et excitante au possible, jeux de mots succulents ; et le film aurait tout gagné à se concentrer essentiellement sur ce monde coloré et totalement déjanté, empruntant à Dali (un peu...), à Arcimboldo (un peu, également) et à l'imaginaire enfantin. La machine aurait été une nouvelle fois un méchant de compétition et l'originalité de l'histoire tenait dans l'évolution de ce monde... et approfondir "l'étude " de cet écosystème d'un genre nouveau aurait été vraiment très judicieux : le clin d'oeil à R2D2 aurait été un clin d'oeil aux mondes riches créés par George Lucas.

 

La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-