Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Tarzan
Détails du film sur InCiné

Reinhard KLOOSS
(12)

Après le surprenant et fort sympathique Animaux et Cie, l'animation allemande marque encore des points avec ce Tarzan joliment malmené. Car l'un des points fort du film se trouve derrière la caméra : la réalisation y est particulièrement étudiée pour faire de ce cartoon une oeuvre immersive, très travaillée, employant la technologie pour le plaisir des yeux et des cinéphiles. La première impression n'est pas forcément la bonne : pourtant il se dégage de ces images un je-ne-sais-quoi d'imparfait, un rien "mécanique" (accentué, il est vrai, par certains mouvements de poils simiesques un rien exagérés) ; un peu comme s'il existait une dichotomie entre le graphisme cartoonesque des visages et l'animation des corps virtuels obtenus par motion capture, très humaine et assez parfaite. Pourtant les yeux vont s'habituer à ce spectacle et la beauté singulière des images prendra le dessus. Devant la caméra, par contre, les auteurs risquent de se heurter à une véritable levée de boucliers (je suis le premier à m'insurger contre la trahison des classiques... encore faut-il définir film par film le terme de "trahison") : si le mythe prend un sacré coup de jeune -de toutes évidences autorisé par les ayants droits- il fallait quand même oser transformer une oeuvre naturaliste en... film de science-fiction !!! Très irrespectueux dans les grandes lignes (mais faut-il rappeller que le Tarzan de Burrough parle très bien anglais...), finalement le message du film reste le même (La nature primaire et sauvage Vs le monde moderne et civilisé) et ce tour de passe-passe assez grossier et peu judicieux permet aux spectateurs de faire montre d'intéret pour le récit dans la mesure où chacun connaît parfaitement l'histoire originelle, celle que le cinéma nous a narré dans plusieurs petits chef-d'oeuvres. Un bon film d'animation, plus adulte, loin d'être laid, très méritoire sans être totalement réussi technologiquement parlant, mais on se laisse porter par le talent, l'ambition et l'audace de l'oeuvre, peut-être un peu trop imaginative mais dont le précepte fantastique s'avère être fort, gardant une certaine part de mystère -telle une Atlantide minérale- qui ne peut qu'enchanter. R. Klooss : à suivre !

 

La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-