Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Space jam

Joe PYTKA
(10-11)

Alors cet hommage ? La 3-D n’est pas son meilleur atout, la réalsiation un peu abusive non plus. Bon : le scénario est suffisemment farfelu pour plaire aux plus jeunes, l’humour de situation n’est pas idiot ; par contre il faut suivre le rythme méga-toon et la réalisation linéaire qui subit les assauts du montage : ça fout le tourni. On s’amuse à retrouver les personnalités de nos héros de la Warner et les effets, ou plutôt leur interaction aux scènes réèlles. On se retrouve pas toujours enttre big délire et grose prise de chou mais ça nous change des « Course aux jouets ».