Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Shaun of the dead

Edgar WRIGHT
(12)

Une intro et nous voilà conquis : le réalisateur joue avec la mise en scène d'un dialogue avec subtilité et beaucoup d'humour... et c'est une parodie de film de zombis ! Oui, une parodie, mais différente des "Retour des morts-vivants", plus gore, plus trash que Shaun. Pas d'inquiétude non plus : entre un bon gros pets et quelques effets crades, l'humour est assez fin et on rit volontier devant ce film qui hésite peut-être un peu longtemps à rentrer dans le vif du sujet (une sorte de parodie un peu "intello", mais en plus couillon... un peu comme le titre d'ailleurs !). Le scénario a un peu tendance a s'étirer sur la fin (nous aussi, d'ailleurs) et d'aucun regretteront l'absence de croustillance, d'effusion de sang régulière, de B-movie... de Romero quoi. Mais ça reste original, un peu bricolé entre potes et tordant.

 

La critique des internautes
 
Petite perle Britannique instantanément devenue culte “Shaun of The Dead” révélait un trio de choc à sa sortie et s’est imposée comme un must du film de Zombie et une des comédies les plus drôles et pertinentes sortie sur les écrans , un film pur produit de la culture Geek dans ce qu’elle a de plus noble.
Un réalisateur respectueux du genre , qui en maitrise totalement les codes dans l’écriture et la réalisation pour mieux les détourner avec intelligence et proposer un cocktail détonnant.
Après sa longue intro qui présente les personnages auxquels on s’attache presque immédiatement le film part à 100 à l’heure dans un délire jouissif et fun de bout en bout , avec sa mise en image léché , ses cadres précis , son montage explosif et une BO bien gérée, défilent situations les plus barrées et les plus drôles , le tout habilement référencés et porté par une galerie d’acteurs qui déchirent en tête Simon Pegg ( coscénariste avec Edgar Wright ) et Nick Frost.
Foutrement bien écrit dans l’élaboration des situations comme dans ses personnages , et réalisé avec intelligence et efficacité , « Shaun of The Dead » impose la parodie comme un genre noble et est à mourir de rire.



NOTE : 16,5/20

UNKUT