Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Seven sisters
Tommy WIRKOLA
Budget = - M$
BOX OFFICE France = 2 132 / 121 394 - 573 000 - (1 863 000) entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = (13,4) M$
 

Co-production entre Netflix et, entre autres, SND, le film a eu les honneurs de sortir en France, dans un pays où l'embouteillage des sorties est à nul autre pareil... Partant d'un concept aussi génial que simple, appuyé par un problème réaliste et largement inspiré de l'ancienne politique chinoise de natalité, le film semble s'apparenter à une oeuvre de science-fiction des années 70, terriblement humaniste. Sur le fond seulement. Sept soeurs jumelles vivent illégalement dans une société de l'enfant unique, sortant chacune à leur tour, un jour par semaine, pour vivre la vie d'une seule et unique personne : Karen Settman. Concept totalement original, absolument passionnant, qui nous offre un somptueux thème de cinéma et la promesse d'un suspens idéal ; car chacune des soeurs constitue une partie de Karen, et chaque chose qui arrive à Karen a forcément une incidence sur chacune d'entre elle ; le meilleur comme le pire. Les oublis comme les secrets. Leur solidarité étant la clé de leur survie dans ce monde dystopique. Le film est également basé sur un véritable challenge technique et technologique (sept Noomi Rapace dans un seul plan !), un challenge d'actrice -qui se doit de composer 7 personnages avec des nuances et des personnalités immédiatement remarquables afin de ne pas perdre le spectateur en route- et un challenge scénaristique (celui de ne pas laisser le spectateurs s'emmêler les pinceaux ; et parfois il faut quand même s'accrocher). La question étant de savoir comment le film allait tenir sur la longueur ? En prenant partie, après de menus rebondissements, de faire assez rapidement place à l'action, le film n'effectue pas forcément le bon choix. Il surprend, reste diablement efficace, mais perd le concept de base en route (trop vite exploité et oublié), également le suspens inhérent à ce concept (le mystère n'est pas si épais), laissant l'intrigue flotter entre les gunfights, les scènes violentes et même assez gore (Wirkola = Dead snow 1 et 2 - Hansel & Gretel) prendre le pas. Le film se meut en actionner, en série B, laissant un scénario plus convenu prendre place, rentrant dans le rang. On garde la tête hors de l'eau grâce à de belles surprises, plus ou moins grosses, mais on aurait tellement apprécié une oeuvre mieux équilibrée, plus fouillée.

NOTE : 10-11 / 20

La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-