Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Sausage party

Conrad VERNON -Greg TIERNAN
(12)

Difficile de ne pas prendre partie (party) dans un film qui se veut "engagé" ; si, si je vous jure !! Car ce n'est pas seulement l'histoire de saucisses et autres aliments parlants et vivant dans un supermarché, ni une simple métaphore sexuelle évidente mais bel et bien une attaque en règle contre la croyance religieuse, celle en un Dieu bienveillant, celle en un monde meilleur plutôt qu'en une mort simple et sauvage ; un film qui parle également de péchés, péché de chair. Le supermarché restera la métaphore d'une communauté de croyants, de fidèles attendant d'être pris par les dieux humains, sortis de leur morne vie pour un monde meilleur. Alors à chacun son camp, le mien n'est clairement pas celui du film : mais en même temps on s'en contrefout puisque je suis là pour faire la critique cinématographique d'une oeuvre. Et celle-ci est globalement réussie, il faut bien l'avouer : couillue, définitivement originale et vraiment pensée de bout en bout. Dommage que devant un tel déploiement de créativité se cache un film extrêmement et surtout inutilement grossier (le F-word est un pansement à l'absence de réflexion et n'apporte jaamais rien). Blindé de références et de clins d'oeil (le discret "Dixar" sur la plaque d'immatriculation de la voiture), sans tabous aucun (le pauvre S. Hawking métamorphosé en chewing gum mâché...), sans limite (sexe, sexe et sexe), d'une grande violence et parfaitement irrévérrencieux (le traitement du conflit juifs / arabes). Un film profondément anti-religieux, plutôt axé sur le judaïsme et le catholicisme, qui appelle les croytants à se libérer de Dieu et prétend maladroitement que le sexe serait interdit sur Terre, s'emmêle parfois les pinceaux et se veut une ôde provocatrice à la baise (même sans capote ; à vous de juger). Au final on peut également avoir différents niveaux de lecture : : les fidèles vont "tuer" les faux dieux afin de se libérer -seulement sexuellement dans ce cas-, mais ils ne les remplaceronnt pas, ne répondront jamais à la question "A quoi sert notre vie sur cette planète ?" et resteront pour le moins mortels (date de péremption oblige). Je ne pensais vraiment pas faire de la théologie en abordant un film dont les héros sont des... saucisses !!!

 

La critique des internautes
 



NOTE : -/20

-