Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Rebelle
Détails du film sur InCiné

Mark ANDREWS - Brenda CHAPMAN - Steve PURCELL
(15-16)

Rien à faire : le travail purement technique et graphique, l'animation, effectué par Pixar dépasse, et de loin, tout ce que leurs concurrents peuvent imaginer ; on notera donc la forte progression du rendu sur les cheveux et les tissus et une "photographie" exceptionnelle qui vous happe dès les 1ères images et ne vous lâchera plus. De plus, ce qui n'enlève rien, la réalisation est à la fois élégante et puissante, loin d'être purement fonctionnelle : d'ailleurs le montage alterné sur un faux dialogue mère / fille est intelligemment utilisé pour signifier l'incompréhension. Et puis c'est drôle, pas hilarant, mais carrément déridant (on y voit quand même des fesses d'écossais !) et très souriant. Et puis le film est bien dans l'air du temps, après Raiponce, voilà une autre princesse moderne, encore plus moderne, qui refuse le statut de femme soumise au rituel d'une société archaïque : le film brasse l'éternel thème du héros rebelle -héroïne s'il en est- qui refuse le chemin tout tracé de la vie, le destin que d'autres on mis en place pour lui / elle ; mais le scénario est également une aventure gigantesque, pleine de surprises, de magie et de mystère révélé, un scénario malin qui mêle plusieurs histoires (celle de l'ours / père et celle de Merida / de sa mère), qui zig et qui zag et nous colle le nez à l'écran, n'évitant surtout pas les rebondissements. C'est vrai que l'on sent un air de Disney là derrrière : le film brasse très large, m'en est témoin la variété des personnages (l'héroïne, les personnages secondaires drôles, la sorcière, une bestiole qui cause, un animal humain...) et des situations (la peur, l'intensité dramatique, l'humour, l'aventure, le jeu...) ; mais cela ne fait que servir le film, l'enrichir plutôt que l'alourdir à force de vouloir plaire à tout le monde. Et puis il serait inopportun de ne pas noter que, pour une fois, il n'y a pas de love story qui vienne empâter l'oeuvre. Finalement le film, par le biais d'une princesse inhabituelle, s'adresse à tous ceux dont le courage a permis de choisir leur propre destiné, qui on plutôt cherché à se changer, redevenir eux-mêmes, plutôt que de changer les autres. Une oeuvre éblouissante, même si très saturée, et une musique de très haute volée.

 

La critique des internautes
 



NOTE : /20

X