Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le prince des ténêbres

John CARPENTER
(10-11)

D’un coté une série trop B et son lot caractéristique de caricatures, de déjà-vus, une conduite de scénario parfois très louche, des dialogues crétins, des meurtres ponctifs. Heureusement l’idée de départ est excellente : de l’incroyance nait le mal (ou : la science Vs la religion) ; Carpenter a un gout prononcé pour l’étrange (les clodos, les insectes, la menace…). Bref, une atmosphère puissante écrasée lourdement par beaucoup de facilité. Une déception, mais pas en ce qui concerne les FX. Un suspense maitrisé mais classique, des idées clairesemées.