Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Oggy et les cafards
Détails du film sur InCiné

Olivier JEAN-MARIE
(8-9)

Ne connaissant pas le cartoon TV d'origine, je débarquais en tant que novice. Issu d'une prod' Marc du Pontavice (Rantanplan, Shuriken, Ratz et de nombreux films de ciné comme Lucky Luke ou même Gainsbourg) voici donc un "origin movie" qui débute plutôt bien, entre la tradition du muet (les personnages émettent des sons indistincts et des musiques) et celle de Tom & Jerry et autres cartoons estampillés Hanna & Barbera. Dommage que le soin apporté aux décors soit tel que les personnages semblent sortir de celui-ci et ne pas y être véritablement intégrés... Mais ça ne manque pas de rythme, c'est drôle, plutôt du comique de situation basé sur le principe de l'exagération ; pourtant il manque quelque chose aux spectateurs de 2013. Un peu plus de recherche fondamentale (comme dans ces bons vieux Chaplin), d'une certaine profondeur (attention : je n'ai pas dit "réflexion"), de scénarii plus fouillés (l'épisode "Sherlock Holmes" est par ailleurs symptomatiqu de ce défaut) ; peut-être qu'un vrai long métrage aurait été plus heureux, obligeant les scénaristes à se dépasser, à fouiller leurs ressources, je n'en doute pas, abondantes : mais ici ce ne sont que quatres plus ou moins moyens métrages accolés par un thème. On aurait envie d'une cascade de gags afin d'éviter de réfléchir à ces défauts de linéarité : plus de références -mais pas seulement vite torchées, à l'image du dernier sketch-, d'explosivité, de folie, de hargne, de méchanceté même, envie de ça tourne plus mal pour les héros plutôt que de se faire quasiment assomer par une certaine forme de simplisme paresseux.

 

La critique des internautes