Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le magasin des suicides
Détails du film sur InCiné

Patrice LECONTE
(8-9)

Bienvenue dans un monde imaginaire mais tellement proche du nôtre ou la crise fait considérablement augmenter le nombre de suicides et profite à certains. Du titre à l'introduction on rêve d'un film à l'humour bien trempé de noir et bien croquant... mais ça se met à chanter et là on touche bien souvent le fond (Cf. les rats...). Si l'humour n'est pas mortellement drôle, si le film manque de ce genre d'émotion qui traverse l'écran, tout n'est pas à jeter : les amendes placées telles des épitaphes dans la bouche des gens qui se suicident sur la voie publique, les petits clins d'oeil dans les décors et des personnages, parfait mixe entre des dépressifs burtonniens et la famille Adams (avec une touche de Balasko, non ?). On pourra également regretter un design très "TomTom & Nana" alors qu'un T. Burton en aurait fait une perle visuelle et un scénario qui n'exploite pas ses idées : ces gens sont être de véritables croque-morts qui se font du fric sur le malheur d'autrui : mais la critique n'est jamais prépondérante ; l'idée que ce magasin représente l'état dépressif de l'être humain, et le petit garçon la lueur d'espoir : mais la parabole est évitée. Tout est couru d'avance et le changement radical d'attitude des personnages via le véhicule-boite de nuit me semble tellement inadapté. Allez : soignons nos peties détresses par le rire... encore faut-il trouver matière à rire...

 

La critique des internautes
 


NOTE : -

-