Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le Lorax
Détails du film sur InCiné

Chris RENAUD
(12)

Nos amis les arbres. Parabole sans doute pas assez piquante sur la propension qu'ont les hommes à s'éloigner de plus en plus de la nature, voir de la rejeter (sâle...), de la transformer ou de l'exploiter (comme O'Hare et le Gaspilleur) afin de se faire du fric avec, voir de la recréer à son image, tel un pitoyable dieu égoiste. Une fable et un récit d'aventure assez bluffant, une histoire à la logique implacable, drôle et sans conséquence (les petits poissons qui prennent la place de ces personnages récurrents de cartoons destinés aux enfants, tel que Scrat ou les Minions)... car ça reste un peu trop "simple", ne cherchant jamais la surprise qui permettrait au film d'atteindre un tout autre niveau, se bornant et restant dans les rails de ce que l'on pouvait imaginer d'une telle entreprise plutôt que de rechercher un brin de finesse. Le Lorax du titre est par ailleurs sous-exploité au profit du véritable héros et d'un anti-héros particulièrement passionnant. Le film est même un peu gâché par la découverte du déclencheur de l'histoire, guère logique : couper toust les arbres allait forcément aboutir à une pénurie alors que leur exploitation par des machines aurait permis de péréniser l'entreprise... mais pas de faire ce film ! Le visuel est étonnant, certe un peu flashy, mais terriblement original et cette ville artificielle est fort évocatrice et merveilleusement déprimante. Renaud s'avère être un réalisateur très performant.

 

La critique des internautes