Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Leatherface
Budget = - M$
BOX OFFICE France = - entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = (0,792) M$
 

On part perdant : une première scène des plus caricaturales -presque attendues- et complètement passable à la fois dans sa mise en scène et la présentation du "drama" (lol). L'enfance de Leatherface commence littéralement mal... Scène numéro 2 : une première victime, fille d'un flic du comté ; ce dernier restera épleuré durant au moins 2 minutes chrono avant de crier vengeance, leitmotiv pénible du film. Si ce préquel veut clairement sortir des sentiers tout tracés de la bien trop longue saga "Massacre à la tronçonneuse", il s'y prend de la pire des façons. L'histoire est vérolée, mal achalandée, sans fond ni forme, grandement incapable de créer ne serait-ce qu'un semblant d'atmosphère, restant à distance très respectable de toute ambiance poisseuse (et ne me parlez pas de cette scène de nécrophilie sortie de nulle part). Le délire de départ ne tient absolument pas la distance une seconde faute de personnages dignes de ce nom, d'explications plus profondes et, au final, le film s'éloigne tellement de son sujet (Leatherface n'est pas toujours au centre des débats et ses "aventures" sont ineptes) qu'il s'égare dans des considérations insignifiantes. Qui plus est le film est traversé par des scènes d'une bêtise sans fond et auxquelles on espérait ne plus avoir droit depuis au moins 2 décennies ; un exemple parmi tant d'autres : le dirlo de l'hopital psychiatrique est enfermé dans son bureau, en pleine émeute, il entend frapper à sa porte et ne trouve rien de mieux que d'aller ouvrir ! Un film calamiteux.

NOTE : 3 / 20

La critique des internautes
 

 


NOTE : - / 20

-