Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Kirikou et les hommes et les femmes
Détails du film sur InCiné

Michel OCELOT
(8-9)

"Kirikou" ou les contes d'un village africain vantant les mérites d'un tout petit garçon et débouchant sur une leçon de vie ; mais une nouvelle fois on sent que le concept est à bout :
1ère histoire : Karaba refuse que les villageois réparent le toit de la case de la grosse dame.
2ème histoire : Le vieil homme a disparu, Kirikou va aller le chercher et le sauver.
3ème histoire : Un inconnu est retrouvé dans le village ; il est différent des habitants.
4ème : Une femme raconte des histoires au village ; Karaba est jalouse.
5ème : Kirikou fabrique une flûte pour calmer les pleurs des bébés ; sa mère va lui révéler un secret.

Le problème c'est que l'auteur semble tirer sur la corde, brasser plus ou moins les mêmes thèmes (autour de la tolérance), segmenter son film faute d'imagination ; le plus petit restera le plus malin, on l'a compris, divers grands sujets universels sont traités (la différence, la musique adoucit les moeurs, la transmission orale, le besoin d'un plus petit...etc) mais on a vraiment du mal à se passionner pour le film tant il semble mince, trop simplet, pas assez touffu, inconséquent, avec une grosse impression de déjà-vu, en tous les cas d'une oeuvre qui peine à se renouveler, à trouver de nouvelles histoires qui méritent d'être traitées. Et puis il me semble que cette fois le film est réalisé de façon trop plan-plan, manquant sérieusement de dimension : une impression générale d'absence de motivation et d'utilisation forcée d'une licence qui rapporte. Les personnages sont forts, les couleurs sont belles mais ça ne suffit plus à en faire un bon film.

 

La critique des internautes
 



NOTE : /20

X