Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Jupiter : Le destin de l'univers
Détails du film sur InCiné

Andy & Lana WACHOWSKI
(5)

Voilà plus de 10 ans que les Wachowski sont à la recherche d'une nouvelle mythologie à créer : alors pourquoi pas un avatar de Star wars faussement intellectuel et seulement spectaculaire ? L'intro fade et torchée ainsi que la 1ère scène aux dialogues haut-en-couleur et tout droit sortis d'une série B-Z des années 70 (il y a du Zardoz) nous laisse imaginer le pire pour la suite. Pour ce qui est de la saga de Lucas vous retrouvez toute la toile de fond (ou presque) : l'être insignifiant qui va découvrir son immense destin, devenir un nouvel élu (mais la princesse n'est pas non plus très entreprenante côté "bastons" et se laisse plus aisément mener à la fois par l'histoire et par son héros), du space opera et des aliens que l'on pourrait avoir vu à la fameuse Cantina.
Si les wachowski ont bel et bien une imagination débordante le film reste toutefois hautement indigeste... à cause de ce trop-plein d'imagination dont ils ne savent bien souvent que faire, restant au stade purement visuel, ne s'appuyant sur rien ou si peu de chose pour l'étayer ou simplement lui donner vie dans notre propre imaginaire. C'est visuellement éclatant, oui, mais l'oeuvre manque cruellement de retenue : le héros qui aura une chance de cocu tout au long du film que s'en devient risible, la scène de poursuite en ville blindée de beaux FX mais dotée d'une absence cruciale de "conscience scénaristique" est symptomatique (sans même évoquer les dizaines d'innocents morts, la justification donnée par le héros dans la voiture est tordante, non ?). S'il s'en dégage de rares moments de poésie -on entrevoit donc les possibilités de l'oeuvre- le film court sans cesse après un ridicule assumé, entre morceaux de scène montés sans réflexion, trop courts, une histoire abominablement morcellée et rarement maîtrisée, une réalisation quelconque (comme si les FX n'avaient été pensés que bien après...), et bad guy (s) risibles.
Le véritable intéret du film n'est jamais suffisamment mis en avant : l'histoire de la naissance de la Terre ainsi que son sort était particulièrement évocateurs et pouvaient donner lieu à une oeuvre toute autre, à la fois plus profonde et moins bêtement fun ; une nouvelle mythologie à laquelle les réalisateurs sont passés complètement à côté. On préfère développer des scènes qui claquent, l'histoire franchement fadasse de cette princesse (un air du dernier Les chevaliers du zodiaque, non ?) agrémenté d'un medley de tout ce qui est passé par la tête des scénaristes sans souci aucun du spectateur. Celui-ci jamais ne tremblera, ne s'extasiera, ne rêvera ni ne sera convaincu par quoique ce soit. Un peu comme si le film, hautement ambitieux sur le papier, avait été freiné par des ambitions beaucoup plus mercantiles, le transformant en erzat de jeu vidéo ou d'attraction Disney sur grand écran.
Quand on pense à cette merveilleuse idée de départ devant laquelle le film ne s'arrètera que quelques minutes... Un vulgaire exposé de scènes aux enjeux qui vont et qui viennent, ne font que passer, sur un fond de rivalité bas de gamme (l'héroïne tour à tour kidnappée est le pire ressort scénaristique du film). Une mythologie trop fragile qui débouche sur un blockbuster lambda et rétro caché derrière de vulgaires artifices, un film qui veut se donner des airs de... Amère déception...


La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-