Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

It comes at night
Trey Edward SHULTS
Budget = 5 M$
BOX OFFICE France = 502 / 7 561 - 86 000 * - 150 000 entrées
BOX OFFICE USA = 6,0 / 13,9 M$
BOX OFFICE Monde = 19,2 M$
 

Oubliez le titre et laissez vous entraîner, surprendre : ce film vaut beaucoup qu'un film d'horreur sans âme comme Hollywood sait les produire à la chaîne. Et le scénario vous happera dès la première scène : intriguante à souhait, elle pose les questions qui hanteront le film. Pourquoi donc des masques à gaz ? Pourquoi ce crime odieux de la part de ceux qui semblent être les héros du film ? Quel (s) est / sont le (s) danger (s) en présence ? Puis la réalisation va prendre le relai, privilégiant les plans longs et douloureux, vous transportant avec brio et maîtrise ; la musique l'accompagnant pour vous glacer définitivement les sangs. Il y a dans ce film ce que les autres oeuvres du genre sont bien incapables de créer : une tension lancinante, palpable, qui ne vous lâche presque jamais. Les jump scare deviennent alors la consécration logique et implacable de ce travail d'atmosphère, et non plus un but en soit. Laissez-vous surprendre, même si la tension s'estompe parfois (la porte n'est pas assez au centre de cette peur indécise ; je pensais au film Le secret derrière la porte de F. Lang), peu d'évènements majeurs viennent perturber l'ambiance et le suspens reste un peu trop vague : les questionnements autour du nouveau couple sont trop vite enterrés, le danger extérieur laissé de côté. Alors certes : il manque peut-être un peu de rebond, de dramaturgie (le fils et ses désirs) ; je crois plutôt que le film manque tout simplement de temps. Et il s'agit avant tout d'un film d'atmosphère, complètement recentré sur ses personnages. Car il n'y a pas de grand méchant, le danger étant beaucoup plus vague, vaste, simplement cette mystérieuse maladie qui conduit à des tensions humaine extrêmes ; et à situations extrêmes, les hommes sont capables du pire pour survivre. It comes at night est donc un formidable survival, pas forcément le film attendu et certainement pas sans défaut, mais il s'agit d'une oeuvre brutale (la fin !!), désespérée (la dernière image), originale, intense et profondément humaine. Très humaine.

NOTE : 15-16 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-

* Film sorti durant la Fête du cinéma