Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Intuitions

Sam RAIMI
(13-14)

Un ton original, même pour Raimi, un bon rôle à contre-emploi (Reeves), une galerie de portraits de gens originaux ou fous, des décors qui collent au film et en impose, du fantastique discret, par petites touches, un Raimi au sommet de son art... Le film est sans sujet véritable avant de se transformer en policier dans la dernière partie, et pourtant il est passionnant et attachant grâce à ses personnages ambigus. Le sujet de la divination n’est pas tant traité que ça au cinéma, ici il n’y a rien de fondamentalement bouleversant mais c’est captivant car libre de ton. Le scénario est assez habile, parlant même sérieusement de la légitimité de ce genre de science, et il est dommage de voir la fin un peu hâchée (la super-vision un peu trop clair), le suspense téléphoné (on sait qu’elle sera sauvée... par contre on sait pas tout...). Raimi effectue une renaissance prodigieuse !