Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

L'île aux chiens
Budget = - M$
BOX OFFICE France = 864 / 19 583 - 139 000 - (400 000) entrées
BOX OFFICE USA = 1,6 (5,5) / (31,9) M$
BOX OFFICE Monde = (62,8) M$
 

Il y a toujours cette griffe impeccable, ce perfectionnisme qui traverse toute la filmographie de ce maitre es 7ème art : une réalisation très fine, intensément expressive, toujours empreinte de cette véritable culture du parallélisme pictural, une espèce de centrisme exacerbé destiné à mieux composer ses plans. L'utilisation de la stop-motion est à ce niveau délectable.
Wes nous propose un sujet qui sort des sentiers battus, de l'animation adulte, différente, dans un petit monde absolument unique -aux décors dans lesquels on a envie de se perdre- où le spectateur comprend le language des chiens, pas celui des hommes (sauf s'il cause japonais). Même si la trame a tendance à se tasser parfois, le film finit par nous délivrer une histoire magnifique, à double lecture : par-delà l'étude du rapport homme / chien (dont on sait l'importance qu'elle a au Pays du Soleil Levant), on y découvre une somptueuse métaphore sur la haine de l'autre à partir du moment où celui-ci devient une minorité visible, une "menace" intangible. De là nous sommes amené à élargir le débat sur le drame des exilés et une vision particulièrement corrosive de la politique et surtout de ses coups bas. De troubles détails (les expériences, la déportation, le virus créé par le laboratoire, l'extermination,...etc) viennent appuyer ce triste constat.
Une heure d'hommage très appliqué à la culture nippone (du théâtre jusqu'aux estampes), un cri d'amour et d'humanisme pour un beau film symbolique. Le casting voix de fou n'enlève rien aux qualités de l'oeuvre.

NOTE : 13-14 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-