Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Fortress

Stuart GORDON
(8-9)

Revoilà Gordon au meilleur de sa forme : tout d’abord en implantant des effets très présents dans les images de son film afin de donner un intérêt supplémentaire au travail des scénaristes qui nous offrent des clins d’œil intelligents (prisons inhumaines, surpopulation, génétique) tout en restant dans les limites de la série B (les décors). L’aspect visuel, en rapport au budget est réussi. Mais … mais de trop nombreux clichés mettent à plat la pseudo intrigue (peu de surprise), les acteurs sont peu convaincants (la femme) et Gordon n’est peut-être pas encore un réalisateur subtil : il tombe vite dans le fonctionnel et les grosses mécaniques bien huilées. Le gore nous rappelle ses origines.