Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La fiancée de Frankenstein

James WHALE
(19-20)

Meilleur que le premier ? Oui, la musique est plus présente et la réalisation tellement ample qu’elle donne le vertige (caméra incroyablement mobile), des décors grandioses, une photo désormais classique, des éclairages particulièrement soignée qui en accentue l’aspect gothique. Oublions définitivement le livre… Même les acteurs paraissent plus matures, le monstre plus humain, pathétique, sa personnalité plus riche. Toujours coté scénario : moins simplifié que le premier, plus irréaliste (le sujet s’y prête), plus poussé, plus recherché… un soupçon de folie. La fin est un morceau de bravoure qui justifie sa position de chef-d’œuvre.