Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Fast & Furious : Hobbs & Shaw
Budget = 200 M$
BOX OFFICE France = 1 889 / 296 661 - 1 131 000 - (2 434 000) entrées
BOX OFFICE USA = 60,0 / (173,8) M$
BOX OFFICE Monde = (760,2) M$
 

Et si on balançait quelques héros de F&F dans un monde de SF bondien ??
Mais je vous rassure, tous est là et bien là, à sa place : Engins vrombissants et volatiles, méchants et méchant virus, humanité en danger, filles en tenues légères (ah, non : ça y-a presque pas), héros badass, grosses bastos, technologie de cinoche, timeline et punchlines plus ou moins inspirées
Ce Hobbs & Shaw est un pur buddy movie classique, et même "à l'ancienne", en tous les cas dans sa plus simple expression ; mais nous ne sommes pas un ici pour trouver de de l'originalité, pas même un rien de fraîcheur. Plus prosaïquement c'est une succession sans fin de scènes de bastons / gunfights / poursuite auto & moto, sur un semblant de scénario (récupérer l'agent, libérer l'agent, sauver l'agent, re-libérer l'agent + happy end) dont les tenants et les aboutissants sont limpides, filliformes et plus asthéniques que nos increvables (super) héros. Et ne parlons pas de la morale pisseuse et passe-partout, ni de l'épisode samoan plongeant à corps perdu dans le ridicule le plus décérébré qui puisse être, avec en apothéose une scène finale... Too too much WTF.
Alors bien sûr il nous reste l'efficacité formelle à tout prix, puisque c'est devenue la signature de la saga : même sans super pouvoir, nos héros sont improbables, voir déjà surhumains (sans parler de leur fonds monétaires illimités...). Accordons leur également une imagination des plus débridées, du spectacle spectaculaire, une organisation mystérieuse plutôt excitante, à l'image de son Docteur Mad, et des guests prestigieux. Ca ne fera jamais qu'un divertissement de qualité moyenne où règne un (petit) plaisir coupable.

NOTE : 10-11 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-