Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

L'expérience interdite - Flatliners
Budget = 19 M$
BOX OFFICE France = 401 / 18 687 - 143 000 - (275 000) entrées
BOX OFFICE USA = 6,6 / 16,9 M$
BOX OFFICE Monde = 43,7 M$
 

Si le remake d'un bon film n'est jamais particulièrement excitant, dans ce cas précis le sujet reste suffisamment fort pour nous laisser espérer. Sauf que ce Flatliners ne retient que les menus défauts du film originel et les accentuent terriblement, se concentrant sur eux et évitant de développer, de moderniser le sujet. De jeunes internes avec des personnalités de cinéma (la fille traumatisée sans suspens, le dragueur moche et dénaturé par rapport à l'original, la fille étouffée par sa mère, les seconds rôles indigents) vont mener des expériences in vivo sur les NDE avec des conséquences surprenantes et dramatiques. Le sujet est amené comme un cheveu sur la soupe, on y plonge dedans bien trop vite et par le biais d'un pied-de-nez scénaristique des plus saugregrus : l'héroïne va confier sa vie aux mains du plus mauvais des étudiants... Le récit râbache ce que l'on sait déjà du sujet -pour qui s'y intéresse ou a lu à son propos- et restera scientifiquement au ras des pâquerettes, oubliant de donner un minimum de crédibilité au film : ces personnages qui meurent durant plusieurs minutes et sont sur pied en deux temps trois mouvements, se permettant quelques instants après de danser, picoler, s'amuser voir prendre le volant !! Il est clair que le scénario prend le parti d'un cinoche complètement fantaisiste : les visions post-mortem sont peu convaincantes (pas assez oniriques, comme elles l'étaient dans le film original), le thème reste branquignol (leur mort les mettant en face de leur culpabilité sans que l'on sache le rapport entre les deux ; le lien est trop ténu) et le traitement est considérablement réducteur, jamais approfondi (religion Vs science) ; c'est un film d'épouvante destiné aux ados, façon Destination finale mais sans gore, qui oublie rapidement un sujet en or massif et préfère ronronner, ayant grand mal à mener son suspens rondement. On attendait un film dans la mouvance actuelle, plus réaliste, une relecture moderne où la thématique de "Frankenstein" aurait été plus proéminente. Il manque la composition musicale haute gamme de l'original et sa somptueuse photographie. On attendait beaucoup mieux de la part du réalisateur du somptueux Dead man down...

NOTE : 5 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-