Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

L'écume des jours
Détails du film sur InCiné

Michel GONDRY
(13-14)

Ce n'est pas vraiment un film... mais une tornade visuelle ! Et j'ajouterai que la bonne note de cette oeuvre est partie intégrante de son aspect réellement couillu et risqué, tranchant radicalement avec la production française actulle formatée, pour ne pas dire télévisuelle, qui pourri le 7ème art ; histoire de se rappeller et surtout de donner un modeste coup de pouce à un ciné français différent, osé, qui ne cherche pas à édulcorer et servir une soupe prête à l'emploi du 21h du TF1. Un film d'auteur à 21 M€ quoi ! Ceci dit, le film n'est pas pour autant exempt de qualités (ni de défauts, mais tout relatifs) : des dialogues vertigineux que l'on se plairait à décortiquer un à un, des décors fourbus de détails dont seule une vision image par image rendrait hommage (dommage...), une inventivité visuelle propre à Gondry (ses codes visuels adaptés à Vian, mais également un petit air d'O. Welles), plus une dose de jazz, un emballage très 70's, des personnages forts épicés, un monde surréaliste mais critique (le monde du travail, la religion) et une clé pour décoder et apprécier vraiment le film : L'écume des jours n'est qu'une gigantesque suite de jeux de mot mis en image ; essayer de l'envisager comme cela, c'est l'adopter ! Après il est vrai que, selon les goûts et les envies, l'humeur et l'âge, on pourra aisément trouver le film un peu étouffant à ne pouvoir l'apprécier dans son entièreté, la caméra de Gondry reste paresseuse (mais vu ce qu'il y a sur l'écran, mieux vaut une réalisation façon G. Lucas que S. Raimi !) et puis tout le monde ne sera pas à même d'accrocher à cet univers radicalement déroutant et fantaisiste. Peut-être que le roman est un peu édulcoré également : le fond du scénario s'en ressent un peu ; mais personnellement je trouve que c'est une bonne adaptation dans le sens où la trame "légère" est soulevée par les idées visuelles qui elles-mêmes soulèvent des réflexions, des notes et d'autres idées (l'appartement qui rétrécit et noircit, par exemple, n'est pas qu'une simple astuce visuelle). Le film est par ailleurs un peu long, peut-être s'affaiblit-il sur la fin. C'est pourtant une oeuvre pleine de peps, de folie, de bonne humeur, rigolotte, un rêve éveillé qui ne manque pas tant que ça de substance (voir les divers thèmes évoqués : le fanatisme, le travail, l'amour, la maladie, la mort). Comment faire la fine bouche face à ce feu d'artifice qui ne peut que faire place à un certain plaisir et à une fierté de spectateur : voir un film frenchie blindé de personnalité et fortement original ?


La critique des internautes
 

NOTE : -/20

-