Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Darkest minds : Rébellion
Budget = 34 M$
BOX OFFICE France = 730 / 52 174 - 303 000 - (753 000) entrées
BOX OFFICE USA = 5,8 / 12,7 M$
BOX OFFICE Monde = 41,0 M$
 

Bien conscient que, vu les dates de sorties respectives, les projets se sont sans doute croisés sur les bureaux des producteurs, mais il est impossible de ne pas faire le parallèle avec la médiocre mais regardable série "Gifted" (prolongement kids des X-men, dans un monde où ils sont traqués, par des humains et par les leurs) ; et l'on trouvera même quelques affinités avec "Cloak and dagger". D'ailleurs, en parlant de X-men : fallait oser le coup de la clôture du camp... hommage lourdingue ou inconscience ??
Mais le coeur du problème de ce Darkest minds n'est cependant pas là : cette impression de débarquer, au mieux dans la séquelle d'un film que l'on aurait zappé, au pire au milieu d'un scénario dont on aurait volontairement et atrocement tronqué au moins 20 minutes introductives, ne nous aidera pas à adhérer au propos. Et le film va constamment se tromper de sujet, mettant la charrue avant les bœufs sur un pitch vraiment tordu (tous ces morts ne semblent avoir que de bien maigres conséquences, notamment sociologiques).
On est parti pour 1h40 de scénario taillé à la hache, brut, mal dégrossi et qui ne tient pas franchement debout (les ados qui survivent sans se faire prendre dans le véhicule le moins banalisé qui soit, n'est pas le moindre problème de l'histoire), avec une intrigue très années 70 (des survivants à la recherche du dernier havre de paix), semant ses personnages comme des petits cailloux et amenant chaque situations de façon très grossière. Qui plus est la réalisatrice des Kung fu panda (sic !), filme tout cela de manière cacophonique et bien souvent au montage.
On ne s'attachera jamais à quoique ce soit car il n'y a pas un brin d'émotion malgré la dramaturgie, et on restera étranger à cette "maladie" dont on nous cache prétentieusement absolument tout (pour une nouvelle trilogie...). On s'y ennuie -jusqu'aux dialogues- comme dans un film qui n'a pas d'intégrité en tant que telle, un film se concentrant sur des aspects mineurs de l'histoire et vite abordés (pour ne pas dire "sabordés"), refusant de développer quoique ce soit, gommant tout ce qui était digne d'un quelconque intérêt. Le méchant est un ratage sur toute la ligne : on le voit venir de très loin, il reste à peine défriché et sa pseudo-jalousie ne prend pas.... et je n'évoque même pas sa mort !
Trop inspiré et sans aucune imagination.

NOTE : 5 / 20

La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-