Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Cube

Vincenzo NATALI
(17-18)

Premier pari : ne pas ennuyer le spectateur. Réussi. Le temps file car le scénario évite les répétitions, les personnages avancent en se posant des questions qui lance une intrigue labyrinthique. Deuxième pari : passionner le spectateur. Réussi. Le suspens est à son comble, l’intrigue est épaisse, la fin intelligente (floue et mitigée), le réalisateur diversifie ses angles à loisir. Ajouter du gore, des personnages très intéressants (le chef devient le méchant, le jeune autiste, la matheuse…) et vous obtener 1 h 25 de bonheur cinéphilique ; plein les yeux, indéniablement original, ouvert, imprévisible (et ça c’est rare…), violent, intelligent, hitchcockien, noir (pas de love-story, d’humour, de soleil ; des macchabées). Je m’incline devant une si belle mécanique. Putain d'effets...