Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Cronos

Guillermo DEL TORO
(15-16)

Plus qu’un film de vampire avec le classique combat entre le bien et le mal (ici un combat pour l’immortalité et l’acceptation des troubles qui vont avec) il s’agit plutôt d’une œuvre sur la maladie, maladie dûe à une drogue (le vampirisme et ses signes cliniques, le besoin pathologique de sang). Finement réalisé et photographié avec le plus grand soin : jeu de couleur orangée-chaude chez l’antiquaire et blanches-bleutées chez l’oncle ; sublime. La présence silencieuse de l’enfant est un magnifique contre-poids à l’horreur qui fait rage dans ce film, l’objet maudit et son secret qui fini par emporter notre adhésion grâce à l’originalité du traitement. Et ce film, connoté en bleu sur la fin, de s’achever en couleurs.