Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La compagnie des loups

Neil JORDAN
(15-16)

Même si je n’est pas tout intelligemment interprété dans cette œuvre tirée d’études d’une psy de conte de fée, sa beauté n’est en rien altérée. Ces décors de studio digne des plus belles oeuvres hollywoodiennes sont tellement évocateurs qu’ils vous happent et vous rappellent les frissons éprouvés à la lecture du « Petit châperon rouge ». Emplis de références au châperon sus-cité et à bien d’autres, ce film nous lie directement au rêve et à l’enfance. Une œuvre maitrisée jusqu’au moindre effet. Une certaine image d’œufs dans un arbre, d’oiseaux et de petits trucs bizarres va vous hanter longtemps.