Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le chat potté
Détails du film sur InCiné

Chris MILLER
(6-7)

Si sa principale qualité reste d'être un spin-off qui respecte à la lettre la chartre de l'univers "Shrek" (les design généraux, la qualité de la retranscription, le scénario qui tourne autour des contes, l'humour référentiel...etc), ce chat tente vainement d'arriver à la cheville de ce même modèle mais échoue sur tous les bords, notamment parce qu'il ne va pas dans le bon sens. L'histoire du chat, de ses compagnons et du haricots magique n'est pas franchement convaincante, la veine parodique a perdue de sa superbe et on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de fraicheur dans ce scénario. Et puis le film en fait trop, se débat comme un Diable pour atteindre son but, misant trop sur la forme, l'action, et laissant la finesse du fond un peu en retrait. D'où un aspect commercial qui pointe vilainement le bout de son nez, notamment lorsqu'on nous présente artficiellement les origines décevantes et plates comme un oeuf du fameux chat, adjoignant des personnages secondaires tout aussi faibles (un bad egg que l'on voit arriver de loin et une loving minette), le tout sans arrière-pensées, sans génie, que ce soit dans les dialogues, la structure de l'histoire ou, justement, le dessin psychologique des personnages (loin d'un monstre au grand coeur vivant dans un monde de contes de fées). Une scène met en évidence ce qui aurait pû faire de ce film une oeuvre subtile : le monstre de l'arbre dont on ne voit que l'oeil alors que l'on trépigne d'impatience à voir sa tête ; le chat potté se livre trop...